Avertir le modérateur

29/03/2011

Les cinq raisons de regarder «Glee»

glee.JPG

UPDATE - La série musicale Glee débute ce mardi soir sur M6 avant d’être programmée tous les mercredis sur W9. Créée entre autres par le papa de Nip/Tuck Ryan Murphy, Glee promet de secouer vos soirées et de vous encourager à pousser la chansonnette. Nous vous proposons un billet que nous avions publié lors de la sortie de Glee aux Etats-Unis.

Voici les cinq raisons (mais il y en a d'autres) pour lesquelles il faut absolument regarder ce show.

1 - Parce qu’on a tous été des losers au lycée, comme les membres de ce «glee club» (club de chant), et qu’on aimerait bien que cette bande de souffre-douleur réussisse à remporter les «sectionnals», la compétition où ils devront affronter les clubs de chant d’autres lycées.

2 - Pour la musique. Comme le disait Philippe il y a quelque temps, il est impossible de jouer la «couch potatoe» devant cette série: les chansons (disponibles sur iTunes) réinterprétées donnent envie de se bouger. Un épisode spécial Madonna doit même être diffusé. En attendant, on adore les «mash-ups», où deux titres musicalement opposés sont mixés.

3 - Pour le désormais mythique «team building» de l’équipe de foot américain de la McKinley High School, dans l’épisode 4, sur Single Ladies de Beyonce…

4 – Pour le scénario tordu. Terri, la femme de Will, se dit enceinte mais ne l’est pas, et cherche à récupérer le bébé de Quinn, qui a dit à Finn qu’il était de lui alors qu’en réalité il est de Puck, son meilleur ami, qui fricote avec Rachel, qui a aussi le béguin pour Finn. Difficile à suivre, très style Harlequin, mais passionnant.

5 – Pour le casting. Les trois personnages masculins principaux - Cory Monteith, Matthew Morrison, et Mark Salling - sont n°8 du classement «Sexiest man alive» de People 2009. Bah oui, ça compte aussi.

Malheureusement, la Fox a décidé qu’après l’épisode «Sectionnals» du 9 décembre prochain, Glee ne serait rediffusé qu’à partir du 13 avril 2010. Le show passera alors du mercredi au mardi soir. Il sera à l’antenne juste après American Idol, pile poil à la même heure que Lost, sur ABC.

Bérénice.

11/03/2011

«How I met your mother», stop ou encore?

 

himym.jpg

 

How I Met Your Mother, c'est reparti pour deux saisons. 20minutes.fr n'est pas d'accord sur le bienfondé de poursuivre encore, et de repousser le moment où l'on saura, enfin, qui est la mère des enfants de Ted. Pour ou contre la suite de HIMYM ?

 

Le point de vue de Charlotte (pour)

Les derniers épisodes ne sont pas mauvais. (Ne dites pas si, vous êtes de mauvaise foi) Prenez celui qui a suivi la mort du père de Marshall. On pourrait se dire, c'est sinistre, ils ont perdu la main, franchement, les enterrements, bon.... Mais avouez que l'épisode est réussi, c'est quand même bien marrant non? Robin transformée en dealeuse pour l'occasion, sortant de sa besace des flasques d'alcool, des cigarettes et des DVD, ou Lily qui essaie désespérément d'être utile...

C'est d'autant plus drôle que l'épisode fait appel à des moments que l'on a tous vécu : comment soutenir un pote qui vient de perdre quelqu'un. Comment le faire rire (ce à quoi s'acharnent désespérément Barney et Ted) alors que, bah, son père est mort. Comment faire un discours un peu solennel à partir des derniers mots de quelqu'un? Alors que dans la vraie vie, personne ne dit comme on le prête à César Auguste «Ai-je bien joué mon rôle ? Alors, applaudissez, car la comédie est terminée!». On dit plutôt, comme le père de Marshall: «Loue le film Crocodile Dundee 3, ça déchire tout».

Comme c'est le type de situation auquel tout le monde est confronté, c'est un épisode qui reste, auquel on repense. Et cela prouve bien que HIMYM n'a pas encore épuisé son inspiration. La plupart des saynètes continuent de théoriser habilement des choses triviales. Comme: qu'est-ce qui fait un New Yorkais? Question posée dans l'épisode de la «Subway wars». Théorisation qui mène Robin à voler un taxi à un autre passant, à pleurer dans le métro, ou à tuer des cafards à main nue. Autant d'éléments qui lui délivrent le brevet de vraie New Yorkaise.

How I met Your mother continue d'ajouter de petites théorisations qui manquaient au quotidien de tout le monde, comme The Urban Dictionnary ajoute à notre vocabulaire des mots qui y manquaient. HIMYM c'est un peu le Urban Dictionnary de la vie. Est-ce qu'on arrêterait le Urban Dictionnary?


Le point de vue de Philippe (contre)

Il y a deux catégories de personnes qui regardent How I Met Your Mother. Les romantiques, qui veulent connaître l'identité de la mère, dont le rythme cardiaque s'accélère quand on voit sa jambe (la roommate de Rachel Bilson, de mémoire) ou son parapluie. Et ceux qui, comme dirait mon père, s'en tamponnent. J'en fais partie. Cela ne me dérangerait même pas que Ted ne trouve sa femme qu'à 77 ans et voyage dans le temps pour lui faire deux enfants et respecter le continuum spatio-temporel. A une condition: que la série fasse toujours rire. Mais depuis presque 2 saisons et demie, elle peine à m'arracher quelques sourires.

C'est un peu comme une histoire d'amour qui s'éteint. Petit à petit, on tombe en désamour. Des détails qu'on adorait (legend-wait for it-dary) deviennent répétitifs. Barney est un peu le syndrome de ce mal-être. Le personnage est presque devenu détestable cette saison, uni-dimensionnel et recycle les mêmes blagues. Ses tours de magie ne fonctionnent plus. Des repeats, à deux saisons d'intervalle de «slapsgiving» ou de «Robin Sparkles» donnent l'impression que les scénaristes n'ont plus d'idées.

Il y a bien Zoey, qui a changé un peu la dynamique (et le Capitaine, très bon personnage). Et puis Nora, la copine British de Robin, qui redonne un peu d'espoir pour voir une autre facette de Barney. Mais pour quelques bons moments cette saison, combien d'épisodes juste oubliables, qu'on passe en avance rapide (Lily enceinte yes/no/maybe, Scooby le human-dog, seriously?).

Avec l'auto-destruction de Charlie Sheen, CBS était bien obligé de se reposer sur ses valeurs sûres (Big Bang Theory, aussi en baisse de régime et How I Met Your Mother), qui continuent de faire des bons scores.

Au final, je continue bien de regarder, un peu comme un couple qui irait chez le conseiller conjugal, espérant un sursaut, sans vraiment y croire. «Faites l'amour une fois tous les jours et ça ira mieux», qu'ils disent. Encore faudrait-elle que HIMYM réussisse à me faire bander.

De quel côté penchez-vous? Choisis ton camp dans les commentaires ci-dessous, camarade.

05/03/2011

Nouveau trailer pour «Le Trône de fer»

Le vent du nord va bientôt souffler sur HBO (season premiere le 17 avril). EW.com publie un trailer version longue de Game of Thrones, sans doute le meilleur jusqu'ici.

Reste que la partie est loin d'être gagnée. Une telle série, comme Rome avant elle, coûte cher à produire. Aussi, même si HBO laisse parfois à des shows le temps de faire leurs preuves (comme True Blood, qui avait démarré à 1.3 million de téléspectateurs, contre 5 millions de moyenne pour la saison 3) , rien ne dit pour l'instant si Game of Thrones aura le potentiel pour séduire un large public.

03:14 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu