Avertir le modérateur

22/07/2011

A Game of thrones, un roi sur le trône des séries

 

Game%2525252Bof%2525252BThrones.jpg

C'était l'événement à ne pas rater à San Diego. Plus attendu que la conférence True Blood, plus convoité qu'une entrée à celle de Twilight, le panel de l'ultime série de fantasy, A Game of Thrones, a mis en ébullition l'assemblée du Comic Con ce jeudi.

Seuls 4.000 chanceux ont pu rentrer. Ils ont vu l'auteur de la saga himself, George R.R. Martin, jouer les maîtres de cérémonie coiffé de son célèbre béret. A l'applaudimètre, Peter Dinklage (le nain Tyrion) remporte haut la main le concours de popularité, devant Kit Harington (le bâtard Jon Snow) et, ex-aequo, Jason Momoa (Khol Drogo) et Emilia Clarke (Daenerys Targaryen). Moins acclamée, Leana Heady (Cersei Lannister) plaisante: "Quand des fans viennent vous voir et vous lancent 'je te déteste', c'est dur". Kit Harington a, lui, du mal à imaginer que des filles de 15 ans aient des posters de lui dans leurs chambres. De son côté, Momoa raconte comment il a obtenu le rôle du féroce guerrier en arrachant sa chemise et en entamant un haka, comme les rugbymen maori.

Pas de happy ending en perspective

On n'apprendra pas grand chose sur la saison 2: Jon Snow va explorer le grand nord tandis que Tyrion retourne à la Cour pour adresser quelques claques bien senties à son insupportable neveu et que Daenerys élève ses "enfants". Les producteurs promettent également une grande bataille (qui a manqué à la saison 1, pour raison de moyens limités).

Une question revient souvent: pourquoi George R.R. Martin coupe-t-il autant de têtes, y compris celles de personnages populaires? Il se défend d'abord: "Ce n'est pas moi qui les tue mais d'autres personnages qui le font". Puis, plus sérieusement, explique vouloir s'éloigner du "héros intouchable". "Si je fais bien mon travail, le lecteur doit trembler en tournant la page suivante", poursuit-il. "Personne n'est à l'abri".

Quelle fin pour la série? Il reste deux tomes (6 et 7) à l'auteur barbu pour mettre un terme à sa saga. Mauvaise nouvelle pour les amateurs de happy ending, il préfère les dénouements "bittersweet" (doux-amer) car "la guerre a un coût". "Pourquoi on ne mettrait pas Jon Snow sur le trône?", propose Kit Harington. Malheureusement pour lui, le roi reste R.R. Martin.

Philippe Berry, à San Diego

Commentaires

C'est sans nul doute une des meilleures séries du moment ! Âme sensible s'abstenir car c'est un peu gore tout de même.

Écrit par : joelindien | 23/07/2011

ENFIN une bonne série de fantasy !! Que le Dieu des Geek bénisse G.R.R Martin ;D

Écrit par : Greendee | 23/07/2011

Une première saison qui peu paraitre lente, mais nécessaire pour mettre en place les personnages, l'univers, et en apprécier les codes, les uses et coutûmes, et les enjeux. Il est clair que tous le monde attends la deuxième saison ou l'on risque fort de rentrer un peu plus dans le coeur du sujet. Une réussite digne d'une fresque qui marquera de son empreinte, là ou d'autres séries avaient lamentablement échoués

Écrit par : Bobbafett | 23/07/2011

Perso, je n'ai pas du tout accroché, beaucoup trop sanglant à mon gout!

Écrit par : Pneu 4x4 | 13/11/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu