Avertir le modérateur

26/09/2011

Grey’s Anatomy, c’est fini (ou en tous cas ça devrait l’être)

 

grey.jpgSi vous avez tenu jusqu’à la saison 8, bravo, vous êtes un vétéran (et plus probablement un vétéran au féminin). Maintenant c’est bon, il faut s’arrêter, ça suffit.

C’est toujours la même chose

La série se répète terriblement. Chaque saison, un incident terriblement dramatique fait l’objet d’un épisode en deux parties. C’est encore le cas pour l’ouverture de cette huitième saison. Comme pour le double épisode dans lequel un fou furieux flinguait la moitié du Seattle Grace Hospital, comme pour le double épisode dans lequel une bombe à retardement se trouvait dans un patient… Là, pour l’ouverture, le sol a cédé en plein Seattle. Mais bien sûr.

Derek n’est plus sexy

Et avouez que c’était le principal intérêt de cette série. Derek Shepard a arrêté d’être sexy à peu près quand on a compris que de toute façon il resterait avec Meredith, qu’il n’irait jamais nulle part, certainement pas dans le lit d’un autre personnage, et surtout pas dans le nôtre. Et quand on a compris que Meredith resterait avec lui quoi qu’il arrive, il l’a saisi aussi, et a arrêté de la séduire. Un vieux couple quoi. Yeurk.

C’est déprimant

Fait corrélé au précédent: Grey’s Anatomy est déprimant. Rappelez-vous, le premier épisode de la première saison: Meredith débarquait dans un nouvel hôpital, avec un nouveau mec dans son lit, qui s’avérait être son nouveau chef. Elle lui disait «Tu es mon chef, arrête de me regarder comme ça. Comme quoi? Comme si tu m’avais vue nue.» Et de fait, il s’apprêtait à la voir nue encore de nombreuses fois. Premier épisode de la huitième saison: un vol d’enfant, une assistante sociale qui met le bazar, une femme amputée, un avortement, un divorce que l’on devine poindre. Shonda Rhimes, si votre vie va mal, ce n’est pas de notre faute, il ne faut pas nous le faire payer.

C’est moralisateur

Et ça l’a toujours été, mais là, on passe à un autre niveau, celui qui explique que l’amour maternel est l’amour suprême, celui qui est capable de vous déchirer le cœur plus que l’amour passionnel. Et on a bien compris que les bébés, c’était la mode. Mais on préférait les scènes de quasi-sexe dans l’ascenseur, à l’abstinence qui laisse place à l’amour filial.

De toute façon, il faut vous sevrer

Puisque Patrick Dempsey et Ellen Pompeo seront bientôt partis. Autant commencer maintenant. Ça vous laissera le temps de regarder d’autres choses, plus joyeuses, comme New Girl, avec Zooey Deschanel.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu