Avertir le modérateur

30/09/2011

«Hart of Dixie»: Pour les beaux yeux de Rachel Bilson

Hart-of-Dixie.jpg

Le pitch: C'est sa destinée, Zoe Hart va devenir un chirurgien cardiaque (Hart/heart, get it?). Sauf qu'à sa sortie de med school, elle se retrouve, par un concours de circonstances trop compliqué à expliquer, médecin généraliste dans un petit village au fin fond de l'Alabama. Adieu sushis et rooftop bars, hello poulet frit et crocos du bayou.

Le trailer:

L'avis: Full disclaimer: je regarderais Rachel Bilson faire n'importe quoi, même du curling. Rationnellement, Hart of Dixie n'est pas un très bon show, sorte de Gilmore Girls amputé de ses dialogues pétillants et de ses références culturelles pointues. Restent Rachel Bilson et ses grands yeux noirs, et Scott Porter qui peut enfin jouer debout (Jason Street dans Friday Night Lights).

Le verdict: On regarde avec des écouteurs pour que personne n'en sache jamais rien.

--Philippe Berry, à Los Angeles

«A gifted man»: He sees dead people

gifted-man-cbs-tv-show.jpg

Le pitch: Un neurochirurgien aussi brillant que froid reçoit la visite de son ex-femme. Problème, elle est morte depuis plusieurs jours...

Le trailer:

L'avis: A la surprise général, le pilote se tient plutôt bien, en partie grâce à sa triplette d'acteurs (dont Margo Martindale, qui a remporté l'Emmy du meilleur Second rôle pour Justified). Si l'intrigue évoque Ghost, on échappe à la séance de poterie et A gifted man semble lorgner du côté des shows médicaux avec un patient par semaine.

Le verdict: On regarde, en se préparant à une annulation possible (audience très moyenne, surtout pour CSB)

 --Philippe Berry, à Los Angeles

02:37 Publié dans Critique | Lien permanent | Commentaires (1)

27/09/2011

«Terra Nova», le blockbuster avec de vrais morceaux de dinos dedans

Terra.jpg

Le pitch: An 2149. L'espèce humaine a ruiné pour de bon l'atmosphère. Le seul espoir pour les chanceux, comme la famille Shannon: un aller simple... 85 millions d'années en arrière (pour ceux qui se demandent: via une faille spatio-temporelle; et pour éviter les paradoxes, il s'agit d'un passé alternatif).

Le trailer:

L'avis: Près de deux ans qu'on attendait la série co-produite par Spielberg. Avec plusieurs mois de retard (à cause de pluies torrentielles et des effets spéciaux à peaufiner), elle débarque enfin, dans un double épisode diffusé lundi soir sur Fox. La réponse à 85 millions de dollars: oui, les dinos sont assez bluffants pour le petit écran; non, on n'est pas au niveau du cinéma.

Pour le reste, même si Terra Nova est filmé en Australie et pas à Hawaii, la série peine à faire tomber l'étiquette Lost + Avatar (+ Jurassic Parc). Parce que le show coûte un bras (entre 10 et 20 millions de dollars pour le pilote), il se doit de rassembler le plus large public devant l'écran. Du coup, les scénaristes ont mis l'accent sur la famille de colons, avec des personnages ultra-balisés (le père, rapidement promu de jardinier à policier, sa femme, docteur au grand coeur, l'ado rebelle etc). Est-ce un mal? Pas forcément. Terra Nova évite la narration bordélique d'un Flash Forward ou The Event et sème suffisamment de pistes intéressantes pour développer sa mythologie (les colons dissidents, les mystérieuses inscriptions) sans perdre la moitié de son public en chemin. Avec un peu de chances, les prochains épisodes enlèveront les petites roues.

Le verdict: On met le beurre à fondre sur le popcorn et on regarde.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu