Avertir le modérateur

28/04/2012

«Girls» sur HBO: Beaucoup de bruit pour rien?

girls_S01_poster.jpg

 

C'est le buzz du moment: Girls, sur HBO, est vendu comme un Sex and the City post-récession. Globalement encensé par la critique US, le show divise le grand public. On a regardé les deux premiers épisodes pour vous.

L’avis de la fille: Bavard et inutile

Déjà deux épisodes et un avis plus que mitigé. Si on peut se laisser prendre à cette série vendue comme un «nouveau Sex and the city» au début et accorder le bénéfice du doute aux quatre héroïnes, le dernier épisode ne convainc pas vraiment et peut même se révéler assez agaçant. 

Au programme: quatre filles plutôt jeunes (entre 22 et 25 ans) habitant New York et leurs pérégrinations amoureuses et sexuelles. Pas grand chose de nouveau jusqu'ici donc. Sauf que, à la base on pouvait tout de même noter quelques bons points : les filles sont loin de ressembler à des gravures de mode (physiquement et niveau vêtements) et elles ne sont pas spécialement riches non plus. La vraie vie en quelque sorte. 

Oui mais voilà. Les clichés s’enchaînent sur fond de situations et dialogues poussifs au possible. L’héroïne, Hannah, en tant que jeune femme moderne, vit FORCEMENT une relation pourrie avec un mec qui ne la rappelle jamais. Sa meilleure amie (Marnie) s’ennuie FORCEMENT avec son copain (qui au passage, a perdu sa paire de testicules) au bout de 4 ans et ne peut plus le voir en peinture. Jessa est FORCEMENT la Londonienne bohème qui fait follement n’importe quoi et vit chaque seconde encore plus intensément que la précédente. Et puis évidemment il y a Shoshanna, l’ingénue complètement crétine.

Les gens normaux passionnent peu les foules, mais pourquoi tomber dans autant de facilité ? Quant aux situations, certaines scènes se voulant obstinément drôles deviennent presque glauques, desservies par des dialogues sortis d’on ne sait quel esprit malade. Sans compter que presque toutes les scènes semblent avoir été créées uniquement dans le but de donner un point de vue sur la femme moderne. Lassant.

Verdict: si cette série se veut représentative des «jeunes femmes d’aujourd’hui», on est tentée de le prendre assez mal. On regarde le 3eépisode afin de décider si Girls est vraiment totalement pourrie.

--Florence Floux

L'avis du mec: Post-coïtum, show insupportable

«Je crois que je peux être la voix de ma génération», annonce Hannah à ses parents, en les suppliant de ne pas lui couper les vivres (la crise, les stages pas payés, tout ça). Cette voix, c'est indirectement celle de Lena Dunham, 25 ans, consacrée reine de l'indie par les critiques US pour son insipide Tiny Furniture, adoubée par Judd Apatow et à qui HBO a filé les clés de la maison.

Dunham a créé Girls, écrit, réalise et joue dans chaque épisode. Bref, comme dirait Flaubert, Hannah, c'est moi. Et Hannah est donc «une vraie fille», paumée, avec des kilos en trop et un plan cul qui ne l'appelle que pour (mal) tirer son coup.

Du côté de ses copines, ce n'est pas vraiment mieux. L'une aimerait que son mec la respecte moins et la plaque plus contre le frigo; la bohémienne se tape un inconnu dans un bar à 14h00 au lieu d'aller à la clinique pour son avortement; la dernière parle beaucoup de sexe alors qu'elle est toujours vierge. Mais n'allez pas comparer le show à Sex and the City.

Car Girls se veut moins soap et davantage provocateur. «Raw & edgy», jurent les critiques US. C'est en effet l'une des tendances du moment chez les hipsters de Brooklyn (New York) ou de Silverlake (Los Angeles): il ne faut pas juste être drôle, il faut donner dans «l'ironically funny». Dire des trucs comme «En fait, je crois que j'ai envie d'avoir le sida» à sa gynéco pendant un frottis ou raconter une blague sur le viol pendant un entretien d'embauche.

Verdict: Au final, peu importe que les actrices soient toutes des filles à papa pistonnées et que le multiculturalisme de New York ait été lessivé plus blanc que blanc. Le vrai crime de Girls, c'est que pour entendre de telles conversations, il n'y a pas besoin de payer 15 dollars par mois pour HBO. Il suffit d'aller faire une virée chez American Apparel ou de regarder un film de Sofia Coppola.

--Philippe Berry


Avez-vous tenté la série? Vous a-t-elle davantage séduit que nous?

02:16 Publié dans Critique | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

En tout cas, vu l'accueil enthousiaste de la série aux Etats-Unis (87% d'opinions favorables sur 28 critiques pro sur Metacritic), la série n'est pas prête de s'arrêter.
Lena Dunham va continuer à diviser mais elle est là pour longtemps.
http://www.metacritic.com/tv/girls/season-1

Écrit par : Illic | 28/04/2012

Pas faux lilic. Malgré tout, les 1ères critiques étaient très positives, avant un méchant retour de bâton les jours suivants. L'audience est pas mal pour une première saison, la série a sans doute de l'avenir.

Écrit par : Philippe Berry | 28/04/2012

Je trouve en effet que les deux premiers épisodes ont des aspects caricaturaux. En particulier, toutes ces scènes "awkward" de sexe qui semblent devenir systématiques. Cela dit, nous n'en sommes qu'au deuxième épisode, et je pense le côté "lose" de la série peut s'affiner et certaines scènes sont à prendre au 12e degré.

Girls est un "anti Sex and the city" et c'est une bonne nouvelle qu'un studio comme HBO produise un scénario qui porte un message différent des Gossip Girl, How I met, The big bang theory qui construisent des personnages féminins qui se ressemblent, mais ne ressemblent pas vraiment à des jeunes femmes d'aujourd'hui.

Autre argument de poids : New York. La ville est enfin filmée de façon relativement franche, sans carton pate, ni dans l'upper east side.

Il est vrai que côté "voix de ma génération", j'ai lu beaucoup de critiques aux Etats-Unis, à propos du fait que les quatre jeunes filles sont issues de milieux favorisés et... blancs (A lire ce papier de Jenna Wortham, journaliste au New York Times : http://thehairpin.com/2012/04/where-my-girls-at)

J'attendrai une dizaine d'épisodes avant de savoir si les personnages restent dans leur rôle certes un peu attendu ou si le message global de la série s'affine progressivement, je pense qu'il est encore trop tôt pour juger toute une saison.

Je ne peux pas m'empêcher de me demander si les films et séries ont eu jusque-là plus de facilités à rire de la lose des mecs mais qu'il est plus difficile d'aller plus loin avec celle des filles. Cf. le temps qu'il a fallu pour qu'un Bridesmaids sorte quand American Pie célébrait déjà ça il y a dix ans.

Écrit par : Melissa | 28/04/2012

ouais, trop d'awkward tue l'awkward. Bon je vais pas mentir, me concernant, y a peut-être aussi un déli de sale gueule de Dunham qui aide pas.

On m'a dit que la série trouvait son rythme vers le 3/4e episode, je vais laisser des copines continuer et me dire si ca vaut le coup.

mais dans le type "un groupe de jeunes et leurs emmerdes à NYC", je préferais encore How to make it in America (surtout la saison 2 qui était bcp mieux, dommage que HBO l'ait annulée. Et également en moins ambitieuse que Girls mais avec des persos + "likeable", la bonne surprise I just want my pants back sur MTV.

Écrit par : Philippe Berry | 29/04/2012

et par rapport à Bridesmaids --d'ailleurs aussi produit par Judd Apatow, qui semble vouloir aider à montrer que les filles (scénaristes et actrices) peuvent aussi être drôles-- j'ai trouvé que dans sa globalité, c'était quand même un super mauvais film. Y a des scènes marrantes, mais c'est plus des bouts collés les uns aux autres. The Hangover (le 1er) se tient mieux.

Écrit par : Philippe Berry | 29/04/2012

Je viens de finir de voir le pilot. Verdict : plutôt sympathique. On reconnait bien l'humour anglais à froid. Le côté "loseur" de chacun est accentué et c'est tant mieux. Les couleurs sont fades, les fringues sont fades, les gueules sont fades et c'est ce qui donnent du charme à cette série atypique dont les situations sont à prendre au 50ème degré. A voir sans prise de tête pour le fun et surtout pas pour en faire une thèse philosophique.

Écrit par : Daizy Luzion | 29/04/2012

je trouve la critique de Girls trop dure...En effet, de prime abord on pense de suite à Sex in the city version années 2010...mais ce qui me plait chez Girls, c'est que justement les actrices de la série sont natures et font vrai, ce qui n'était pas le cas dans Sex in the city. Ici, le personnage principal n'est pas une critique de mode branchée qui collectionne les amants, mais une chômeuse paumée qui se fait avoir par son mec...et c'est la toute la saveur de cette série, c'est qu'elle colle avec le contexte actuel: un monde sans repaire et en crise ou les couples qui font toute leur vie ensemble sont de plus en plus rares, et ou la quête du plaisir sous toutes ses formes est le seul objectif réalisable et réaliste.

Écrit par : bibulus | 01/05/2012

Oui, à première vue les 3 personnages principaux sont clichés : Hannah la loseuse, Marnie et son couple ennuyeux, Jessa l'allumeuse et Shoshanna la crétine... Mais en même temps, est-ce si éloigné de la réalité ? Nous connaissons tous de près ou de loin (parfois même de très très loin, heureusement pour nous) une fille qui ressemble à l'une de ces quatre anti-héroïnes et c'est ce qui fait que "Girls" fonctionne et que l'on peut se projeter dans chaque épisode. De mon côté, je trouve que ça fait beaucoup de bien de s'éloigner de l'univers surfait de "Gossip Girls" ou "Sex And The City" pour enfin découvrir une série de "vraies" filles. Alors c'est vrai, ça ne peut pas plaire à tout le monde et nombreux sont ceux qui trouveront Hannah, Marnie et Jessa affligeantes mais pendant ce temps là d'autres attendront, comme moi, le prochain épisode avec impatience.

Écrit par : sousou | 12/06/2012

Personnellement, je n'ai pas aimé les deux premiers épisodes, mais l'épisode 6 m'a fait beaucoup rire, rien que pour ça, ça vaut le coup!

Écrit par : Monkey | 14/06/2012

Comparé a tout ce qu'on nous sert en jeunes adultes, cette série sort du lot et c'est du très bon travail!
C'est un Woody Allen féminin qui est en train de naitre sous vos yeux! Ne vous y trompez pas, elle est douée la petite banale au beau tatoo.

Écrit par : abdick | 16/06/2012

Perso j'aime pas trop, c'est vraiment que pour les ados

Écrit par : sari indien | 18/09/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu