Avertir le modérateur

25/06/2012

«The Newsroom», 100% pur Aaron Sorkin

120607-character-the-newsroom-will-600.jpg

(garanti 100% sans spoilers)

Le Sorkin bashing est-il le dernier sport à la mode aux Etats-Unis depuis qu'il a remporté un Oscar pour le scénario de The Social Network? Avec 57/100 en agrégé sur Metacritic, The Newsroom, qui a démarré dimanche soir sur HBO (automne/hiver sur Orange Ciné Séries en France), s'est fait assassiner par le New Yorker, le Washington Post et Time.

En se penchant sur les coulisses d'une chaîne d'info, Sorkin donne le «West Wing treatment» aux médias. L'administration de Martin Sheen répondait à celle de George W. Bush. La rédaction de la chaîne fictive ACN fait miroir aux CNN, Fox News et MSNBC, avec un twist intéressant: Sorkin ne choisit pas la fiction mais au contraire d'examiner des événements d'actu récente (comme la marée noire de BP).

Présentateur star, Will McAvoy est devenu un PPDA consensuel, qui a depuis longtemps abandonné l'idée de faire des vagues car il ne faudrait surtout pas faire baisser l'audience. Arrive Mackenzie MacHale, son ex, usée après avoir servi comme correspondante de guerre, qui revient avec une ambition aussi folle que naïve: produire un journal qui informe en misant sur l'intelligence des téléspectateurs. Au milieu, une rédaction bouillonnante, des querelles d'égo, des histoires d'amour et des plans cul.

Jeff Daniels et Emily Mortimer au top

Trop cliché, trop naïve, trop liberal, trop donneuse de leçon, trop bavarde, trop sorkinesque... The Newsroom aurait tous les défauts de son créateur. Pourtant, la recette n'a pas changé depuis Sports Night, The West Wing (ou même le plus inégal Studio 60). Sorkin mêle toujours le drame et la comédie, la réflexion (un peu) et le divertissement (beaucoup), les tirades romantico-lyriques et les one liner qui claquent.

Il est trop tôt pour affirmer que la série marchera dans les pas de The West Wing, que les personnages seront du calibre du président Bartlet et de C.J Cregg, mais The Newsroom en a le potentiel. Servi par des acteurs au meilleur de leur forme (Jeff Daniels et Emily Mortimer en tête, tous deux avec une solide expérience du théâtre), le pilote se regarde assis tout au bord de son siège, les coudes sur les genoux, avec une furieuse envie d'applaudir quand le rideau tombe. Welcome back, monsieur Sorkin.

--Philippe Berry, à Los Angeles

Avez-vous regardé ce premier épisode? Déçus ou conquis?

 

Commentaires

L'épisode de Neewsroom sur la mort de Ben Laden, beaucoup de patriotisme au premier degrés, la phrase `they killed Ossama Ben Laden for you´dite par un journaliste a un pilote d'avion m'a définitivement fait décrocher. Risible.

Écrit par : Sonia | 14/09/2012

Bonjour, moi c'est Joanna et je réside à Appoigny :p
Je souhaite rapidement vous dire que votre explication est parfaite.
Même moi j'ai compris, c'est pour vous dire. :p
Vraiment super !
A la prochaine

Écrit par : maison container | 04/10/2012

Oui j'ai beaucoup aimé la scène de l'avion également !!

Écrit par : http://infos-recuperation-eau-pluie.com/ | 08/02/2013

Merci pour cette article, très bon post

Écrit par : sari mariage | 28/09/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu